Un gâteau pour la recherche, 9ème édition.

Un gâteau pour la recherche à partir de Janvier 2019.

Cela fait maintenant 8 ans que vous nous soutenez fidèlement dans cette belle opération afin d’aider la recherche sur les cancers de l’enfant.

Rejoignez-nous cette année encore pour financer un projet porteur d’espoir à Gustave Roussy.
Pour le mode d’emploi et l’inscription, c’est par ici et c’est très simple !

Mode d'emploi

L’opération s’adresse à toute structure désirant soutenir l’Étoile de Martin : aux établissements scolaires, aux clubs de sport ou de loisir, aux associations, aux restaurants et aux pâtisseries, aux entreprises et aux établissements sociaux et médico-sociaux.

L’opération se déroule de janvier à décembre, vous choisissez vos dates et le nombre de ventes que vous souhaitez initier. 

Elle peut être organisée à l’initiative d’un particulier mais doit obligatoirement être portée par une entité juridique dotée d’une responsabilité civile (association de parents d’élèves, association, club, coopérative, entreprise …). Pour proposer le projet dans votre structure, vous avez à votre disposition un dossier de présentation à l’attention des établissements scolaires et un autre destiné aux entreprises, téléchargeables dans les documents utiles. Vous pouvez organiser la vente à la sortie des classes ou des ateliers, les jours des activités culturelles ou sportives, à l’heure du déjeuner dans les entreprises,  ou lors d’une fête ou d’un événement ponctuel.

Le prix de la part de gâteaux n’est pas imposé, elle est souvent vendue à 1 ou 2€ dans les écoles, et au prix habituel du gâteau ou du dessert dans les boulangeries et les restaurants.

Si vous souhaitez présenter le projet en entreprise, rapprochez-vous du CE, du bureau des RH ou du restaurant d’entreprise. Si la vente a lieu dans un établissement scolaire, présentez le projet à la direction, à l’équipe pédagogique et à l’association de parents d’élèves. Pour prévoir les quantités, il faut compter environ une part par personne. 

L’inscription à l’opération déclenche l’envoi d’un kit de communication (affiches, flyers, ballons ) qui vous permettra de d’annoncer l’opération et de décorer votre structure. Une lettre « type » à adresser aux participants est également téléchargeable.

Le jour de la vente, nous vous conseillons de penser à :

– une boîte pour récolter l’argent.
– un fond de caisse d’une trentaine d’euros en pièces. 
– des couteaux.
– des serviettes.
– quelques tables.
– mettre à disposition des personnes qui souhaitent s’informer sur l’association les flyers que nous vous enverrons.

Pour participer à cette opération, nous vous remercions de vous inscrire grâce au bouton Inscrivez-vous. La structure porteuse du projet doit obligatoirement nous communiquer sa compagnie d’assurance ainsi que son numéro de contrat responsabilité civile comme demandé dans le formulaire. 

Nous sommes à votre disposition pour toute autre question, n’hésitez pas à nous solliciter : contact@letoiledemartin.org

En organisant cette opération, vous soutenez la recherche et vous portez l’espoir des enfants malades et de leur famille!

Entreprises / Restaurants

Pour organiser l’opération Un Gâteau pour la Recherche au sein de votre entreprise ou de votre commerce, c’est extrêmement simple, il suffit de vous inscrire! 

Restaurants :
– sélectionnez un de vos desserts habituels et vendez-le au profit de L’Etoile de Martin
– choisissez le nombre de jours de participation à l’opération. 

Boulangeries :
– sélectionnez une de vos viennoiseries, les croissants ou les pains au chocolat par exemple, et vendez-la au profit de L’Etoile de Martin
– choisissez le nombre de jours de participation à l’opération.

Quelques jours après votre inscription, vous recevrez un kit de communication contenant des affiches, des flyers et des ballons pour annoncer et animer l’événement dans votre structure.

Structures participantes

 

 

PEEP – deVous devez impérativement être inscrits dans la liste ci-dessous pour pouvoir participer à la 9ème édition de l’opération Un Gâteau pour la Recherche.
Toute structure indiquant participer à cette opération mais n’étant pas intégrée à la liste n’est pas forcément en lien avec l’Étoile de Martin .

  1. Club « Un espoir sucré » collège Voltaire – 18400 Saint Florent sur Cher : 700 €
  2. APEL Saint François d’Assise – 92100 Boulogne Billancourt : 2868 €
  3. MSA Alsace – 68000 Colmar : 528 €
  4. Écoles de Bure sur Yvette – 91440 Bures sur Yvette : 1640 €
  5. École Jules Ferry – 92190 Meudon : 224 €
  6. Nestenn – 91830 Le Coudray Montceaux
  7. Lycée Carrel – 69006 Lyon : 835 €
  8. École Maternelle Saint Jérôme Place – 13013 Marseille : 297 €
  9. École élémentaire Cavaillès – 76120 Le Grand Quevilly : 150 €
  10. Collège Notre Dame des Missions – 94220 Charenton le Pont : 780 €
  11. Ecole de Provence – 13008 Marseille : 420 €
  12. Association pour les écoliers baixanencs – 66390 Baixas : 520 €
  13. C.Productions / M6 – 92200 Neuilly sur Seine : 2255 €
  14. Collège et Lycée Notre Dame de Sion – 75006 Paris : 409 €
  15. PEEP Lycée Jean Monet – 60800 Crépy en Valois
  16. Donnons Aidons Troquons 94 – 94400 Vitry sur Seine : 2100 €
  17. La Tertulia Flamenca – 32480 Pouy Roquelaure : 284€
  18. Ecole Georges Lapierre – 62300 Lens : 187 €
  19. les Maximômes 18 – 18000 Bourges : 348 €
  20. Collège la Source – 51500 Rilly la Montagne
  21. PEEP école Leclerc – 77220 Gretz Armainvilliers : 177 €
  22. Ecole élémentaire Honoré de Balzac – 95290 L’Isle Adam : 180 €
  23. Ecole élémentaire Ferdinand Buisson – 92100 Boulogne Billancourt
  24. CE Gilson SAS – 95400 Villiers le Bel : 1014 €
  25. EEPU La Bergerie – 13320 Bouc Bel Air : 308 €
  26. Ecole Saint Gabriel – 33000 Bordeaux : 307 €
  27. M6 WEB – 59110 La Madeleine : 155 €
  28. Groupe scolaire les Sablons – 91190 Gif sur Yvette : 302 €
  29. PEEP Wapler- 78000 Versailles : 400 €
  30. Les bonheurs de Pauline – 88120 Vagney : 200 €
  31. Groupe scolaire de la Plaine – 91190 Gif sur Yvette : 220 €
  32.  PEEP Paray Vieille Poste – 91550 Paray Vieille Poste : 246 €
  33. Maternelle Télégraphe – 75020 Paris : 330 €
  34. École Robespierre 2 – 95140 Garges-les-Gonnesses : 765 €
  35. LCH – 75002 Paris
  36. Association pour le don du sang bénévole – 93160 Noisy le Grand : 300 €
  37. École Saint Joseph – 63170 Aubière : 460 €
  38. École élémentaire Voglans – 73420 Voglans : 373 €
  39. Le Petit Scarabée – 32700 Pergain-Taillac : 450 € 
  40. Groupe scolaire les Neuveries – 91190 Gif sur Yvette : 250 €
  41. PEEP Saint Baldoph – 73190 Saint Baldoph : 695 €
  42. Service municipal des actions éducatives et de loisirs – 38550 Le Péage en Roussillon
  43. CMS Francis Lefebvre – 92522 Neuilly sur Seine : 710 €
  44. PEEP du Groupe scolaire du Clos d’Ambert – 93160 Noisy le Grand : 421 €
  45. PEEP Ecole Robert Desnos – 93160 Noisy le Grand : 400 €
  46. EEA Ecole Picpus B – 75012 Paris : 265 €
  47. Ecole et collège Jeanne d’Arc – 62100 Calais : 610 €
  48.  ERPD Ernest Couteaux – 59000 Lille : 172 €
  49. Crèche des bons raisins – 92500 Rueil Malmaison : 394 €
  50. Ecole du Sacré Cœur – 13100 Aix en Provence : 295 €
  51. Association sportive ecole primaire – 74370 Epagny Metz Tessy : 200 €
  52.  PSA Peugeot Citroën – 78140 Vélizy Villacoublay
  53.  Créatis – 59650 Villeneuve d’Ascq 
  54.  FCPE 91 – 91790 Boissy sur Yon : 300 €
  55.  Gustave Roussy – 94805 Villejuif : 1705 €
  56.  LCH – 75002 Paris 
  57.  PEEP Paray Vieille Poste : 409 €
  58.  CMS Francis Lefebvre – 92522 Neuilly sur Seine : 1050 €
  59. Interact Hoche – 78000 Versailles :
  60. Collège St Joseph du Parchamp – 92100 Boulogne Billancourt : 

 

 

Projet financé grâce à cette opération

Cette année encore, nous souhaitons que l’opération « Un Gâteau pour la Recherche » vienne financer le travail de l’équipe du Docteur Jacques Grill à Gustave Roussy sur le Gliome Infiltrant du Tronc Cérébral ( GITC ou DIPG en anglais). Le projet vise à :

– Analyser des cohortes rétrospectives de patients atteints de gliome infiltrant du tronc cérébral sur le plan de l’étude des tissus biologiques, du matériel génétique du patient et de l’analyse des données issues des imageries (scanner, IRM).
– Créer des modèles tumoraux pertinents (cellulaires et animaux) pour comprendre la biologie de cette maladie et tester de nouveaux médicaments.

Nous avons besoin de vous pour soutenir ce projet qui nécessite des équipes et du matériel :

– Financement du salaire du chercheur senior qui anime ces travaux, soit 60 000 €.
– Financement de consommables et de petits matériels pour l’établissement des modèles tumoraux originaux et spécifiques qui sont indispensables à toutes les recherches réalisées sur les tumeurs cérébrales des enfants. Le coût des cultures de cellules souches tumorales dans le laboratoire correspond approximativement à 40 000 € par an (20 000 € de laminine, substance utilisée pour faire croître les cellules sur les boîtes de culture, et 20 000 € de milieux de culture et de facteurs de croissance).

Le besoin est donc évalué à 100 000 €.

Le gliome infiltrant du tronc cérébral est une forme de tumeur au cerveau touchant les enfants en grande majorité entre 5 et 10 ans, avec un pic à l’âge de 6 ans. 50 enfants sont diagnostiqués par an en France.

Les gliomes infiltrants du tronc cérébral sont aujourd’hui de pronostic très sombre et l’évolution fatale, en général dans les 18 mois qui suivent le diagnostic. Apprendre lorsqu’un enfant est atteint de cette pathologie qu’il n’y a aucun espoir de guérison est insupportable et nous devons nous battre pour que très vite les familles puissent entendre que des traitements efficaces existent.

Le gliome infiltrant du tronc cérébral est une tumeur localisée dans le tronc cérébral.

« Gliome » est le nom donné à une tumeur qui provient du tissu appelé glie, qui soutient les neurones et participe à leur fonctionnement normal.

Le tronc cérébral est la partie du cerveau qui connecte le cervelet à la moelle épinière. Il est responsable de nombreuses fonctions vitales, à savoir la vision, l’équilibre, la force, la toux et la déglutition. La tumeur va affecter toutes ces fonctions.

La majorité des tumeurs du tronc cérébral infiltrent le tronc de manière diffuse et se propagent dans les tissus avoisinants.

La localisation dans des régions critiques du cerveau et le caractère infiltrant de ces tumeurs peuvent rendre difficile voire impossible toute tentative de chirurgie.

Après une biopsie pour confirmer le diagnostic et chercher des cibles thérapeutiques, le traitement associe la radiothérapie et un médicament ciblé sur une des anomalies biologiques de la tumeur. En cas de rechute, si celle-ci est suffisamment décalée dans le temps, une nouvelle irradiation à dose réduite peut être transitoirement efficace.

L’équipe pilotée par le Docteur Jacques Grill, pédiatre oncologue et chercheur à Gustave Roussy, travaille depuis de nombreuses années pour repousser les limites et trouver le chemin de l’espoir pour les enfants et leurs familles à qui l’on annonce aujourd’hui un avenir bien sombre.

Plusieurs voies porteuses d’espoir sont ouvertes mais il reste encore de nombreuses étapes à franchir.

La recherche comporte plusieurs volets.

La recherche fondamentale en cancérologie a principalement pour but d’identifier et de comprendre l’ensemble des mécanismes qui interviennent dans le développement ou le traitement de cancers. Elle est pratiquée en laboratoire par des chercheurs ou des médecins-chercheurs.

Les aspects étudiés en recherche fondamentale ont en général pour objectif la recherche de nouveaux traitements. Si un nouveau traitement ou un nouveau dispositif s’avère efficace, il est alors soumis à des tests précliniques. Si ces premiers tests s’avèrent prometteurs, il y a administration du traitement à l’homme au cours d’essais cliniques. Ce sont ces essais cliniques qui sont regroupés sous le terme de recherche clinique.

Depuis l’origine, l’Etoile de Martin fait le choix de soutenir la recherche fondamentale, étape indispensable avant d’arriver à la découverte de traitements. Cette recherche est complexe, nécessite du temps mais elle est le meilleur moyen d’arriver à un traitement.

Nous soutenons l’équipe du docteur Jacques Grill depuis de très nombreuses années.

Les parrains

En 2019, Eric Frechon, chef triplement étoilé au guide Michelin ainsi que Christophe MICHALAK, chef pâtissier seront fidèlement à nos côtés pour parrainer l’opération.

Voici leurs messages :

« L’opération «Un Gâteau pour la Recherche» me tient beaucoup à cœur dans mon engagement aux côtés de L’Etoile de Martin car c’est une opération à la portée de tous. Chacun d’entre nous peut y participer en réalisant, avec son cœur, quelques gâteaux vendus ensuite au profit de l’association. Chaque jour, mon métier de cuisinier consiste à donner du plaisir aux gens avec de bonnes choses, si ces bonnes choses sont en plus pour une belle cause, je vous invite tous à participer à « Un Gâteau pour la Recherche »! »

Eric FRECHON

« Je suis très heureux de participer à l’opération «Un Gâteau pour la Recherche» organisée par L’Etoile de Martin. Faire de bons gâteaux pour une belle cause, il n’y a rien de mieux ! La lutte contre les cancers des enfants est un combat que nous devons mener tous ensemble alors je vous invite tous à donner un peu de votre temps pour réaliser vos gâteaux préférés et les vendre au profit de l’association. »

Christophe MICHALAK

Témoignages 2019 :

Nous attendons le vôtre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les directrices des maternelle et élémentaire Clos d’Ambert à Noisy le Grand.

« Lors de l’année scolaire 2015-2016, l’école élémentaire de Bois Luzy s’est investie dans le projet « l’étoile de Martin ». Tous les élèves ont été mis à contribution sur la base du volontariat. Chaque semaine, durant les cinq prévues pour cette action, un niveau scolaire était en charge d’apporter les gâteaux. Les élèves étaient motivés par l’idée d’agir pour une belle cause. Le succès fut immédiat et la participation importante. De plus, les plus grands (CM1 et CM2) avaient la charge de la vente, de la mise en place du stand, de la collecte de l’argent… excellente situation pédagogique exploitée par les enseignants. Cette expérience fut donc très enrichissante pour les enfants et nous sommes heureux d’avoir pu contribuer modestement à cette lutte contre le cancer. »

L’équipe pédagogique de Bois Luzy

 » L’opération Un Gâteau pour la Recherche a immédiatement suscité un intérêt fort au sein de notre entreprise aussi bien auprès de l’équipe organisatrice que des collaborateurs. Notre Direction RH y a vu l’occasion de consolider son engagement vis-à-vis de parents-salariés du Groupe confrontés aux problématiques de la maladie chez l’enfant. De votre idée est né notre challenge, puis le dynamisme et l’engagement des collaborateurs de notre entreprise en ont fait une opération relayée sur plusieurs de nos sites géographiques, de Saint-Malo à Paris. Chacun s’est mobilisé à sa façon : certains ont fait des gâteaux, d’autres en ont acheté plusieurs parts et pas seulement par gourmandise…sans qu’une seule miette ne reste à l’issue des deux jours de vente ! L’Étoile de Martin nous a permis de créer une cohésion forte autour d’un geste simple grâce à une opération que nous espérons vivement renouveler. « 

L’Équipe Communication du Groupe Beaumanoir.

 » Il y a pour moi un avant et un après Odysséa. Avant, je courais pour le plaisir. Après, j’ai découvert combien des actions simples pouvaient être mobilisatrices et permettaient d’apporter une aide efficace à ceux qui en ont besoin. Dans des courses comme Odysséa, des réalités cachées sont mises en lumière: la maladie existe, elle touche injustement les grands comme les petits, et ses victimes ne s’en sortent pas toutes. Mais faut-il pour autant baisser les bras? Non. Parce que ces mêmes victimes ne se laissent pas abattre. Qu’elles se nomment Marie, 45 ans, ou Mao, 4 ans, elles nous donnent à tous une leçon de vie. Le dynamisme que l’on met à courir 10 kilomètres peut alors aussi servir à organiser un événement comme Un Gâteau pour la Recherche. C’est ce dont Cécile nous a facilement convaincues, et nous avons à notre tour mobilisé des volontaires. La rapidité avec laquelle les gâteaux sont partis en dit long sur le succès de l’opération soutenue par BNP Paribas Real Estate ! Quand on travaille dans une banque, on aime bien regarder la rentabilité d’un investissement. Pour cet événement, chaque volontaire a passé au maximum 40 minutes à faire son gâteau. Cela fait environ 33 heures pour 50 volontaires. 1 jour et demi d’investissement. Pour offrir des années et un avenir à des enfants malades. Beau business plan. À démultiplier, année après année… « 

Guylaine

 » L’idée est venue d’un jogging !!! Depuis quelques mois, on a formé une équipe de coureuses au sein de BNP Paribas Real Estate. Un jour, l’une d’entre nous, Cécile, nous dit : « ça vous tenterait pas les filles qu’en plus de courir, on aille soutenir une bonne cause? » : on s’est toutes inscrites à Odysséa dans la journée!… Touchées par la cause, émues par les témoignages de l’Étoile, quand Cécile nous a fait part 3 mois plus tard de l’opération Un Gâteau pour la Recherche, il était évident qu’on se devait de lancer cette opération ici dans nos locaux. Soutenues par notre service communication, l’événement s’est avéré un vrai succès : plébiscité il est question qu’on recommence! Et au final? Enfin avoir apporté aide et soutien concrètement à notre collègue Mao, voilà une vraie satisfaction. Et on continuera, et on y ira courir, et on recommencera, car soutenir ces enfants ça fait désormais parti de nous… « 

Nathalie

 » Je revois encore ce visage, porté sur les épaules de deux coureurs qui avançaient devant moi, avec le message suivant « Marion aurait aimé voir ça » : le 2 octobre 2011, alors que je cours sous les couleurs d’Odysséa je suis moi-même bouleversée par l’atmosphère qui règne chargée d’émotions en tout genre. L’Étoile de Martin, oui je connais, c’est même Cécile Sautejeau qui m’en a parlé la première fois. Elle est clairement investie et en parle avec tant de conviction sur ses actions menées pour la recherche sur le cancer pédiatrique… Alors on y vient, on réalise, on relativise et on prend l’engagement de faire un geste : un don, un gâteau pourquoi pas, une course pour montrer notre mobilisation face à la maladie qui est là, malicieuse et s’en prend à nos proches, aux grands comme aux petits. Oui, l’Étoile de Martin, aujourd’hui je suis ses actions et j’y pense chaque jour un peu plus en souhaitant de tout cœur que la recherche aboutisse à éradiquer cette maladie. « 

Bouchra

 » C’est à l’occasion de la course Odysséa que j’ai découvert l’Étoile de Martin. J’y ai rencontré une équipe de bénévoles, dynamique, d’une grande simplicité et totalement investie par son action. Et comment oublier l’énergie de ces petits malades, vaillants guerriers face au mal qui les rongent ?! Cette première rencontre, je l’ai ressentie comme un choc mais aussi une forme de révélation. Les premiers résultats de la recherche, l’émotion et l’espoir qui se dégageaient face au long chemin restant à parcourir m’ont donné envie de continuer au côté de l’Étoile. Parallèlement, j’ai appris qu’un collègue, membre de l’association, était touché par la maladie de son enfant. Comment alors conjuguer action au profit de l’EDM et soutien à ce collègue ? L’opération Un Gâteau pour la Recherche s’est présentée comme solution. Soutenue et encouragée par les collègues ayant couru Odysséa avec moi, j’ai présenté le projet à la BNP PARIBAS Real Estate qui a tout de suite adhéré à l’idée et décidé d’abonder de la somme récoltée. Une cinquantaine de bénévoles enthousiastes ont préparé crêpes et gâteaux permettant d’organiser le 2 février 2012 une vente au cours de laquelle générosité et bonne humeur étaient les maîtres mots, laissant augurer que cette première opération Un Gâteau pour la Recherche au sein de la BNP PARIBAS Real Estate ne serait pas la dernière ! « 

 Cécile

Guylaine, Nathalie, Bouchra, et Cécile font partie de l’Équipe de BNP Paribas Real Estate.

® letoiledemartin 2017 - Mentions légales

NOUS SUIVRE :